Mafia Sexe

Comment je pete la rondelle des petites françaises

Comme le dit Tonio, le bras droit de Don Niqueur qui a toujours son pouce fourré dans le trou du cul d'une pute, « pas besoin de tortiller du cul pour chier droit »

Son expression m'est bien resté dans la caboche, et même si je souris un peu a chaque fois que je repense à elle, je constate tout le temps quand je fourre une dinde aux gros nibards, qu'au moment de la levrette, elle savent toujours rester aussi droit que ma bite avant son passage au fond du gosier d'une bouffeuse de gland professionnelle !

Rien qu' aujourd'hui, j'ai chopé une petite nouvelle arrivé dans notre club de poker très privé.

Elle devait apprendre le métier de croupière...moi c'est plutôt son croupion que je lui ai appris à bien bouger.

Ni une, ni deux, je l'ai empalé direct sur le canapé en cuir que m'avait refilé la grosse lulu.


Un petit doigt dans le cul de cette petite française de 19 ans et son petit cri fut vite masqué par ma forte voix qui lui disait
- "t'as gueule ! C'est le métier qui rentre"

Mais elle a vite compris que ce qui rentrait ensuite était bien plus gros qu'un métier.

Elle marche encore depuis hier en canard et je suis pas prêt de la laisser repartir de son stage sans avoir fracturé mes oranges en les faisant claquer contre son cul...

Laissez votre commentaire à propos de cet article